Test: Un Dimanche à Paris

Je n’ai pas attendu qu’il soit dimanche pour faire un saut chez Un Dimanche à Paris. Pour être honnête, j’avais spotté une photo de leur nouvelle collection sur le compte Instagram de l’excellent magazine Fou de Pâtisserie. Alors j’ai profité d’avoir un peu de temps pour choisir 3 créations de la collection hivernale : un cheesecake passion/combawa, un lacté et une tarte aux pommes.
Alors est ce que ces pâtisseries sont aussi bonnes que belles ? Réponse tout de suite.

Un dimanche à Paris / Packaging - Miss Karu Little Sweets

 

 

 

 

 

 

Un dimanche à Paris / Cheesecake passion_combawa (1) - Miss Karu Little Sweets

Cheesecake passion/combawa : glaçage combawa, mousse passion, insert passion et base biscuitée 
Aspect :
Un gâteau très élégant. Le glaçage recouvrant la mousse est en forme de coussin rond d’un diamètre légèrement supérieur par rapport à la base biscuitée. Ce dernier est lisse, brillant, sans bulle et d’une belle couleur jaune or. Le glaçage est surmonté d’une guimauve passion jaune électrique et d’un élégant ruban courbe de chocolat blanc. La base biscuitée se laisse deviner et semble d’épaisseur égale. Une fois carotté, on remarque un insert passion au sein de la mousse avec des grains qui repose sur une très fine couche de moelleux nécessaire à la construction du gâteau.Un dimanche à Paris - Cheesecake passion_combawa (2) - Miss Karu Little Sweets

Dégustation :
Au nez, de discrètes notes passion se font sentir. Le glaçage combawa est donc lisse, sans bulle, bien brillant et d’une épaisseur significative. C’est avec une certaine surprise que l’on se rend compte que sa texture est celle d’un gélifié. La texture en bouche est fondante et, justement, pas trop gélifiée ce qui n’altère pas le plaisir de la dégustation. Son gout de combawa est subtil, pas du tout acide ni amer et peu sucré. La mousse passion,  est légèrement foisonnée et lactée. Elle se révèle mousseuse, légère et évanescente en bouche. On regrettera juste que le gout de fruit de la passion ne soit pas plus puissant  car présent seulement de manière subtile. Elle reste peu sucrée. L’insert passion est très fin mais très puissant : un gout véritable de fruit de la passion bien acidulé et pas sucré où l’on retrouve des grains ce qui apporte un touche de croquant salutaire. Il est un réel plus pour réveiller la pâtisserie un peu douce. Enfin, la base biscuitée est fine régulière et possède une texture croquante, friable, dense et fondante à la fois. En fait, elle me fait penser à des biscuits broyés et amalgamés avec un mélange beurre/chocolat blanc. Au gout, on ressent bien le beurre, des notes de caramel mais aussi des notes salées qui ponctuent l’ensemble.

En quelques mots:
Autant le dire tout de suite, les amateurs de cheesecake traditionnel seront déçus. Puisque l’appareil à cheesecake traditionnel, quand même assez dense et caractéristique, est ici remplacé par une mousse. Pour ma part, ce n’est pas ce qui m’a gêné : je trouve que ça allège l’ensemble. On commence par le glaçage combawa et la mousse passion on a un peu du mal à trouver une réelle alchimie de gout car l’un et l’autre sont assez discrets. Par contre, les textures se mêlent bien et sont fondante en bouche. Il faut attendre l’insert passion pour réveiller l’ensemble par son acidité et son gout puissant. Enfin, la dégustation se finit par la base biscuitée croquante et fondante et son gout beurré ponctué de notes caramélisées et salées. Elle apporte la mâche nécessaire pour l’équilibre des textures. Un cheesecake revisité où les textures sont bien équilibré mais où les goûts principaux sont trop en retrait. En demi-teinte donc.

Note / Mark

 

 

 

 

 

 

Un dimanche à Paris / Lacté (1) - Miss Karu Litttle Sweets

Lacté : coques de chocolat, mousse chocolat, ganache praliné, crème caramel, moelleux noisette 
Aspect :
Encore une fois c’est un dessert très élégant. La mousse au chocolat est recouverte de pointes de crème caramel ainsi que d’une boule chocolat au lait remplie de caramel. Les deux côtés de cette pâtisserie sont couverts d’une fine coque de chocolat. Les différentes couches sont bien visibles avec de haut en bas : la mousse chocolat, la ganache praliné, la crème caramel et le moelleux noisette.Un dimanche à Paris / lacté (2) - Miss Karu Little Sweets

Dégustation :
Tout d’abord, au nez ce sont des arômes de chocolat qui se font sentir. Les coques de chocolat sont bien lisses, régulières et brillantes preuve d’un bon tempérage du chocolat. Ces dernières sont fines mais suffisamment épaisses pour ne pas se casser et suffisamment fines pour fondre immédiatement au contact de la langue offrant ainsi une texture croquante/fondante. Le gout du chocolat est assez doux, pas amer mais peu sucré. La mousse au chocolat est très dense et offre une texture non pas mousseuse mais assez dense et fondante mais avec du corps. Elle est douce, peu sucrée avec un gout de chocolat bien présent. La ganache praliné possède un gout puissant pas sucré et un peu amer du fait de la présence de fruits secs. On note une prédominance de noisette. Sa texture est grasse, dense et fondante. La crème caramel répartie en une fine couche apporte un côté sucré nécessaire pour contrebalancer la ganache praliné sus-jacente. Le gout de caramel est puissant et légèrement amer et je pense que la cuisson a été un peu trop poussée. Sa texture est à la fois crémeuse, nappante et onctueuse. Enfin, le biscuit moelleux aux noisettes est fin mais apporte une base moelleuse et croquante car on a la bonne surprise de trouver des éclats de noisettes. Le moelleux est peu sucré au gout de noisette bien présent. Une bonne base qui apporte de la mâche indispensable pour l’équilibre de textures.

En quelques mots :
La dégustation est très agréable car chaque cuillère est différente. On ressent bien tous les goûts mais avec des différences de prédominances. Je m’explique. Tantôt le caramel est prédominant qui se mêle à la douceur du chocolat ; tantôt le duo chocolat/praliné est prédominent seulement ponctué avec une pointe de caramel et de noisette grâce aux éclats de noisettes.
Dans tous les cas, les textures restent agréables en bouche  et on commence toujours par le croquant et le fondant des coques chocolat puis le fondant de la mousse, ganache praliné et crème caramel. En le biscuit noisette apporte une mâche moelleuse ponctuée de notes croquantes grâce aux éclats de noisettes.

Note / Mark

 

 

 

 

 

 

 

 

Un dimanche à Paris / Tarte aux pommes (1) - Miss Karu Little Sweets

Tarte aux pommes : pomme granny smith, compote pomme, confit pomme, cubes de pommes, crème d’amande et pâte sablée. 
Aspect :
Là encore c’est un dessert élégant et tentant. On a hâte de voir ce qui se cache à l’intérieur de ce cylindre de pâte sablée. De fines tranches de pommes ganny smith saupoudrés de vanille, des pointes de compote de pomme et un dôme de confit de pomme composent la partie visible de ce dessert. La pâte sablée semble assez molle et n’est pas cuite uniformément et on note quelques irrégularités. Une fois carotté, on découvre des dés de pommes et ce qui me semble être une crème d’amande. La tenue des textures internes n’est pas vraiment au rendez-vous et le dessert s’effondre un peu.

Un dimanche à Paris / Tarte aux pommes (2) - Miss Karu Little Sweets

Dégustation :
Le décor est composé de fins quartiers de pomme granny smith juste saupoudrés de vanille et donc bien acidulées avec de la mâche. La compote de pomme est le second élément de ce décor et est bien acidulée, pas ou peu sucré, au bon gout de pomme et à la texture fondante. Le confit pomme est bien lisse et gélifié. Son gout de pomme est fort, acidulé et peu sucré. On aurait pu craindre une texture compacte et peu agréable en bouche mais il n’en est rien : elle se révèle fondante. Les cubes de pommes sont légèrement entourés d’une compote plus douce avec un gout de pomme moins prononcé. Les dés de pomme, prédominants, apportent une légère mâche en étant à la fois croquants et moelleux.  La préparation que je suppose être une crème d’amande a une texture qui se rapproche plus d’un flan granuleux. Son gout est neutre : on sent surtout des côtés sucrés et lactés sans vrai saveur. Enfin, ce que je suppose âtre une pâte sablée. Je dis suppose car on sent bien le beurre et qu’elle se révèle croquante par endroits. Mais là encore, la texture est granuleuse, molle et pâteuse en bouche et manque de tenue. Elle me fait penser à une pâte sablée détrempée.

En quelques mots :
La partie pomme fruit, compote, confit est excellente car le gout de pomme est véritable, bien acidulé avec un bel équilibre de textures: croquant des quartiers de pommes, fondant et granulosité de la compote et fondant du confit. Les notes vanillées adoucissent également l’ensemble. La partie interne se révèle, quant à elle, décevante que ce soit les dés de pommes, la crème d’amande ou la pâte sablée. Il n’y a pas assez de gout au niveau de la compote et de la crème qui sont plus ou moins neutres et où l’on ressent surtout le côté sucré. Mais le gros problème reste celui des textures : il n’y a pas assez de contraste et pas assez de tenue. L’ensemble est granuleux et pâteux et n’est pas savoureux ni agréable à la dégustation. Heureusement que les pommes en quartiers accompagnent l’ensemble de la dégustation avec leur mâche et leurs notes acidulées. Une dégustation en deux temps mais sans équilibre ni liaison. Plus beau que bon.

2,5coeurs

 

 

 

 

 

 

 

Un dimanche à Paris / Assortiment pâtisseries - Miss Karu Little Sweets

Mon avis:
Le cheesecake passion/combawa reste timide et les goûts ne sont pas assez francs. Le lacté se révèle être une bonne surprise même si l’équilibre des saveurs pourrait encore être amélioré. Quant à la tarte aux pommes, on commençait bien avec la première partie de la dégustation mais finalement cette dernière se révèle décevante dans son ensemble car il n’y pas de liaison entre les deux phases de la dégustation et surtout parce les goûts et les textures ne sont pas à la hauteur.
Des pâtisseries, certes, très belles mais qui m’ont dans l’ensemble déçue lors de la dégustation. Alors oui, l’esthétique des pâtisseries est un point important quand on sait que la vue influence la dégustation. Cependant, elle ne doit pas prendre le pas sur les goûts et les textures qui se doivent d’être francs, maîtrisés et équilibrés.

 

 

 

Gamme de prix :
4,2 et 6,5€ pour une pâtisserie individuelle

Adresse :
4-6-8 Cour du Commerce Saint André 75006 Paris   Tel : 01 56 81 18 18
Mardi : 15h-22h
Du mercredi au samedi : 12h-22h
Dimanche : 11h-18h
http://www.un-dimanche-a-paris.com/

Note finale / Final Mark
Mon avis : On aime 
Facebookgoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *