Test : Au Petit Prince – Maëlig Georgelin (Carnac)

Toute nouvelle, le boutique/salon de thé installée à Carnac est la petite dernière d’une fratrie de 4 adresses ouvertes par le chef Maëlig Georgelin et sa compagne Emeline.
Un grand espace qui comprend pâtisserie, viennoiseries, produits boulangers mais également des douceurs chocolatées et une offre salée.
Close-up sur la vitrine où s’alignent pas moins de 15 entremets différents. Colorés, certains visuels laissent un peu perplexes : babas fendus, entremets de guingois… il n’y a pas de vraie homogénéité dans les finitions malgré un ensemble attrayant.
Faisons-fi de notre impression oculaire pour garnir notre boîte de 3 créations.

Au Petit Prince (Maëlig Georgelin) - Packaging - (c)Miss Karu Little Sweets

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au Petit Prince (Maëlig Georgelin) - Eclair chocolat Kalapaïa (1) - (c)Miss Karu Little Sweets

Eclair chocolat : pâte à choux croustillante, crémeux chocolat noir Kalapaïa et palet fin chocolat noir Kalapaïa 
Aspect :
La pâte à choux présente une coloration brune uniforme et homogène signe d’une cuisson un peu poussée. Elle est couverte d’un fin palet de chocolat Kalapaïa dont l’épaisseur est régulière en tout point. Elle ne présente que peu de traces de manipulation et se voit agrémentée de points de ce qui semble être un nappage chocolat.  Une fois coupé, on découvre le crémeux chocolat noir bien lisse et à l’aspect gourmand qui laisse présager de son onctuosité. On constate que l’éclair est garni i intégralement sans vide.

Au Petit Prince (Maëlig Georgelin) - Découpe Eclair chocolat Kalapaïa - (c)Miss Karu Little Sweets

Dégustation :
La pâte à choux est intégralement molle, il n’existe pas de contraste entre l’extérieur et l’intérieur. Elle n’est pas franchement détrempée mais reste humide. On y ressent le bon goût du beurre ainsi qu’une pointe de sel. Le craquelin humide, friable et qui se décolle de la pâte à choux à peine on le touche. Il conserve néanmoins un peu de croustillance par ponctuations.  Le crémeux chocolat Kalapaïa est lisse bien onctueux et soyeux avec des typicités fraîches et fruitées en attaque puis, plus brutes et assez corsées et longues en bouche. Enfin, la plaque de chocolat possède une épaisseur égale sans trace de manipulation mais on y dénote quelques défauts. Elle rompt nettement, craque et fond libérant les mêmes typicités que le crémeux mais plus affirmées encore.

En quelques mots :
On ressent principalement le chocolat qui exprime sa palette aromatiques faites de notes acides en attaques et brutes, intenses dans un second. Le contraste s’opère entre le croquant de la plaque et l’onctuosité soyeuse dû crémeux. Le tout est agrémenté de touches croustillantes fines.
Le palet de chocolat remplace avantageusement le fondant classique des éclairs en substituant le sucre par des notes chocolatées aromatiques. Cependant leur puissance doublée par le crémeux éclipse un peu la pâte à chou qui reste en retrait servant plus de support à l’ensemble. On regrettera qu’elle soit humide et ramollie. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au Petit Prince (Maëlig Georgelin) - Dame Tatin (1) - (c)Miss Karu Little Sweets

Dame tatin : Biscuit Traou Mad, pommes tatin, onctueux dulcey et crème mascarpone vanillée 
Aspect :

Les pommes sont empilées en lamelles fines d’épaisseur régulière. Bien cuites, elles déploient leur coloration mordorée, légèrement ambrée, et sont couvertes d’un fin nappage transparent. Dame tatin se pare d’un chapeau de crème mascarpone mais aussi de quelques écailles sur sa base en unilatéral. Le biscuit Traou Mad est bien cuit, joliment brun signe d’une cuisson, là encore, un peu poussée. Cette dernière est uniforme et homogène. A la découpe, on découvre le cœur des pommes dégradé allant de l’ambré caramélisé à la couleur naturelle de la chaire des fruits. Le biscuit Traou Mad offre un intérieur plus clair et joliment doré. Enfin, un cœur de crémeux Dulcey garnit le centre de la montagne de pommes.

Au Petit Prince (Maëlig Georgelin) - Découpe Dame Tatin - (c)Miss Karu Little Sweets

Dégustation :
Les pommes sont fondantes et croquantes à cœur. Bien acidulées, on y retrouve le bon goût de fruit seulement accompagné de notes subtilement beurrées. L’onctueux Dulcey est lisse, crémeux et fondant en bouche. Le goût signature de ce chocolat signé Valrhona, biscuité et salé, est ressenti mais la crème prédomine sur ce dernier et l’atténue plus que nécessaire. La crème mascarpone se révèle légère et foisonnée. Vanillée oui, mais elle gagnerait à l’être davantage car la crème prend un peu le pas par rapport à l’épice. Enfin, le biscuit Traou Mad revêt un caractère légèrement croquant à l’extérieur et fondant à l’intérieur. Déjà un peu ramollit, on perd le contraste entre le croquant extérieur et la friabilité intérieur qui n’existent que peu. On y retrouve une saveur beurrée nette ainsi qu’une pointe de sel.

En quelques mots :
Les pommes en majesté et clairement mise en avant. Les sont accompagnées de la rondeur de la crème mascarpone vanillée et de l’onctueux Dulcey. Le biscuit Traou Mad apporte une mâche relative étant donné qu’il est déjà humidifié.
On aime le joli travail sur les pommes ainsi que leur saveur et textures (fondantes mais encore croquante). Par contre, le Dulcey trop adouci fait un peu de la figuration tout comme la crème mascarpone. Accompagnants, porteurs de douceurs, mais pas réellement acteurs du dessert. Enfin, le biscuit Traou Mad se révèle mou alors qu’un l’attend croquant, friable et fondant.
Bémol : le petit pépin retrouvé dans l’entremets ainsi que des peaux dures du cœur de la pomme signes qu’elle n’a pas été suffisamment évidée. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au Petit Prince (Maëlig Georgelin) - Plougastel (1) - (c)Miss Karu Little Sweets

Plougastel : suprême vanille Bourbon, compotée fraise de Plougastel, biscuit pressé feuilleté
Aspect :
L’entremets Plougastel est tout de rouge vêtu grâce au glaçage miroir qui le recouvre. Ce dernier est bien lisse, brillant et sans bulles. Le mystère reste entier quant à la composition et l’architecture du dessert seulement ornée d’une vaguelette en chocolat blanc. On regrette juste que la forme ne soit pas parfaitement cylindrique mais soit « tassée » d’un côté. On tranche dans le vif du sujet pour découvrir une mousse vanillée dénommée sous l’appellation « suprême vanille » dans lequel on distingue quelques petits points noir caractéristiques. Ce dernier occupe le plus grand volume de l’entremets. En son centre, un cœur de compotée de fraise de Plougastel et, comme base, un sablé pressé feuilleté qui laisse déjà voir sa texture « crumble ».

Au Petit Prince (Maëlig Georgelin) -Découpe Plougastel - (c)Miss Karu Little Sweets

Dégustation :
Le glaçage miroir qui recouvre l’entremets se révèle relativement épais et perceptiblement sucré. Derrière l’appellation suprême vanille se cache une texture à la fois foisonnée et aérienne tout en restant onctueuse et fondante. Le goût de crème est franchement présent mais la vanille se trouvée être quasiment absente. Le suprême est agréablement peu sucré. La compotée de fraise de Plougastel est LA bonne surprise : une texture lisse, souple, idéalement aqueuse mais surtout la véritable saveur de fruit intensément parfumé ! Un délice en quantité un peu moindre. Enfin, le biscuit pressé feuilleté possède une texture crumble typique mais est intégralement mou et humide voire détrempé par endroits. On ne décèle aucun croquant ou croustillant. On y ressent le même duo beurre & pointe de sel.

En quelques mots :
Le suprême vanille occupe le plus clair de la dégustation. Dommage que la vanille ne soit pas plus affirmée pour apporter de la gourmandise. Le suprême gagnerait à s’enrichir en épice pour contrebalancer le côté lacté. On est ravi lorsque la compotée de fraise fait jouer ses notes plein fruit si parfumées. Le biscuit pressé apporte un semblant de mâche mais molle et humide alors que l’on attend du contraste franc.
Outre la vanille, le glaçage mériterait de s’affiner et le biscuit à conserver son intégrité croquante voire croustillante afin que le plaisir de la dégustation soit conservé et l’équilibre plus présent
.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon avis :
Les pâtisseries que j’ai dégustées se démarquent par un beau travail mené sur les fruits ainsi que sur les textures « souples ». Néanmoins, certaines saveurs sont un peu en retrait ce qui n’offre pas l’équilibre attendu. Concernant les textures à mâche, je pense qu’il y a dû avoir un problème à l’une des étapes entre la réalisation et la mise en vitrine car elles étaient toutes intégralement molles et humides. Les propositions auraient, évidemment, meilleures si elles avaient conservé leur intégrité. Certains autres points sont, eux aussi, perfectibles comme les finitions qui pourraient être plus nettes certaines fois ou l’épaisseur du glaçage miroir qui gagnerait à s’amincir.
Une dégustation en demi-teinte, ternie par l’humidité des textures croquantes et croustillantes.

 

 

 

 

 

Prix :
Entre 4,5€ et 5,1€

Adresses :
http://aupetitprince-etel.com/fr/
75 avenue des druides 56340 Carnac    Tel : 02 97 14 46 15  (TEST)
Du mardi au Dimanche : 7h30-19h30
(7j/7 en saison)

4 Place de la République 56410 ETEL     Tel : 02 97 55 30 53
Du Mardi au Samedi :  8h-19h
Dimanche :
8h-13h et 15h-18h (Automne / Hiver)
8h-13h et 15h-19h (Printemps / Eté)

46 Place de la République 56400 AURAY    Tel : 02 97 58 82 70
Du Mardi au Samedi : 9h30-12h30 et 14h30-19h

10 Place Le Sciellour 56150 BAUD     Tél : 02 97 08 13 34
Mardi, Mercredi et Vendredi : 10h-13h et 14h30-19h
Samedi : 9h-13h et 14h30-19h
Dimanche : 9h-13h

Mon avis : Pourquoi pas. / Une seconde visite s’impose

 

 

 

 

 

 

 

Diaporama :

Au Petit Prince (Maëlig Georgelin) - Eclair Chocolat Kalapaïa (2) - (c)Miss Karu Little Sweets

Au Petit Prince (Maëlig Georgelin) - Dame Tatin (2) - (c)Miss Karu Little Sweets

Au Petit Prince (Maëlig Georgelin) - Dame Tatin (3) - (c)Miss Karu Little Sweets

Au Petit Prince (Maëlig Georgelin) - Plougastel (2) - (c)Miss Karu Little Sweets

Facebookgoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *