Test: La maison du chocolat (pâtisseries)

« Enfin !!! Ce n’est pas trop tôt… ». Je peux aisément imaginer qu’une pensée similaire a traversé votre esprit en voyant le titre de cet article… Quoi ? Moi qui me vante d’être une choco-addict je n’avais pas encore fait un saut à la célèbre Maison du Chocolat ??? Eh bien non… J’attendais de pouvoir un peu plus apprécier les différentes typicités de chocolat avant de m’y rendre. J’ai ajouté des tiroirs à ma mémoire gustative et même si mes connaissances en matière de cacao restent minces je n’ai pas pu résister plus longtemps.
Aux commandes de la maison : le chef Nicolas Cloiseau toujours novateur et créateur notamment en proposant des chocolat salés où une nouvelle collection de chocolats nommée Envol (chocolat originaux de par leur forme et leur construction : une texture mousseuse renfermant des bulles de saveurs).

Dans mon panier ? Une tartelette chocolat, l’incontournable éclair au chocolat et une symphonie : Traviata.

La maison du chocolat / Packaging (1) - Miss Karu Little Sweets

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La maison du chocolat / Tarte chocolat - Miss Karu Little Sweets

Tartelette chocolat : pâte sablée, ganache chocolat 
Aspect :
Une tartelette se présentant sous la forme d’un fin rectangle. Le fond de pâte sablée est bien doré, présente une cuisson homogène et une cuisson uniforme. La ganache au chocolat qui la garnit est lisse, sans irrégularité. Elle est simplement et élégamment décorée d’une fine volute de chocolat et d’une larme de feuille d’or. Une fois la découpe réalisée, on constate que la ganache est souple, crémeuse mais très peu collante. On constate également que la pâte sablée est fine sur le fond mais un peu épaisse sur les bords de la tartelette.

La maison du chocolat / Découpe tarte chocolat - Miss Karu Little Sweets

Dégustation :
De francs arômes de beurre émanent de cette tartelette. On ne résiste pas à la tentation de casser la fine volute ornant la tartelette. Côté texture, elle croque puis fond quasiment immédiatement au contact de la langue libérant des notes cacaotées présentant des typicités auxquelles je ne m’attendais pas. En effet, on ne ressent aucune amertume ni aucune acidité mais des typicités tirant plus vers le terreux et les sous-bois. Loin d’être anecdotique elle nuance la dégustation générale. La pâte sablée est croquante et friable apportant le contraste de texture attendu par rapport à la ganache. Elle n’est ni ramollit ni détrempée par la ganache chocolatée qui la garnit ce qui est signe de fraîcheur. On y retrouve un franc goût beurré nuancé, m’a-t-il semblé, par une pointe de vanille. Elle n’est, de plus, que peu sucrée. Enfin, la ganache chocolat semble riche et dense mais on se rend déjà compte qu’elle est souple et crémeuse rien qu’en la coupant. En bouche, elle se révèle terriblement crémeuse et fondante. Les notes cacaotées possèdent des typicités douces, vanillées et avec des notes de caramel pour mon palais. De plus, elles possèdent en belle longueur en bouche.

En quelques mots :
La volute de chocolat croque et ses typicités plus terreuses ponctuet par touches discrètes la ganache qui possèdent des typicités plus douces, gourmandes et sucrées. La texture de la ganache enrobe le palais et emplit la bouche de sa texture onctueuse et fondante. Enfin, la pâte sablée apporte des notes croquantes et friables ainsi que des notes assurément beurrées et nuancées par une pointe de vanille.
Cette tartelette est bien réalisée mais j’ai été légèrement moins séduite que par les deux autres propositions. Tout d’abord, car les bords de la pâte sablée auraient, selon moi, gagnés à être plus fin pour laisser la part belle au chocolat. Ensuite, parce que j’aurais aimé une ganache plus corsée avec des typicités moins douces afin de rompre avec la rondeur de la vanille présente dans la pâte sablée. Cela n’enlève rien à ses qualités gustatives et de textures néanmoins.

3,5coeurs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La maison du chocolat / Traviata - Miss Karu Little Sweets

La Traviata : glaçage miroir chocolat, sabayon chocolat noir, cœur de crème brulée, praliné et dacquoise amande/noisette
Aspect :
Un nappage chocolat brillant et lisse compose la partie visible de l’entremet qui est juste sobrement décoré d’une amande et d’un morceau de gousse de vanille ; tous deux rappelant la composition de cette Traviata. Une fois la découpe réalisée, on découvre un nappage d’une épaisseur régulière qui recouvre un sabayon chocolat. Au cœur du sabayon, on trouve la crème brûlée. L’ensemble repose sur une fine couche de praliné dans lequel on voir surtout des éclats de fruits secs. Enfin, une très fine dacquoise amande et noisette sert de base au dessert.

La maison du chocolat / Découpe Traviata - Miss Karu Little Sweets

Dégustation :
Des arômes cacaotés émanent de la pâtisserie. Le nappage au chocolat noir est lisse, brillant et présente une épaisseur significative pour qu’il devienne un élément constitutif de l’entremet à part entière. Il surprend par son caractère peu sucré qui laisse  clairement s’exprimer les notes cacaotées du nappage. Ces dernières sont fraîches, fruitées et légèrement acidulées sans amertume. Elles présentent une belle longueur en bouche. Côté texture, il est souple, couvrant, onctueux voire velouté sans aspect collant ou trop compact. Mais il faut surtout noter son caractère onctueux, souple sans être coulant. Le sabayon chocolat noir possède un aspect alvéolé et foisonné Tout aussi aérien et léger qu’une mousse, il possède une touche plus crémeuse, onctueuse et crémeuse. On ressent bien la crème mais aucun côté gras. Le cœur de crème brûlée est une très bonne idée car offre une pause fraîche au milieu de tout le ce chocolat ! Très vanillé avec des typicités rondes, sucrées et gourmandes ; on y ressent un beau côté lacté mais aucun goût d’œuf. Sa texture est très crémeuse et fondante moins aérienne que le sabayon mais reste dans le même registre. Le praliné est une pâte présent sur une fine couche mais l’on retiendra surtout les éclats de fruits secs torréfiés (ce qui exalte et renforce les arômes) et subtilement caramélisés (avec une prédominance d’amande me semble-t-il). Leur répartition et leur abondance justement dosée permet d’avoir des notes croquantes à chaque bouchée sans alourdir le dessert. Ces touches sont essentielles à la construction de l’entremet qui perdrait en finesse et en contraste si elles étaient absentes. Enfin, la dacquoise servant de base est très fine mais apporte une mâche moelleuse et légèrement humide qui participe à la construction du dessert tout comme à l’équilibre des textures. Elle  nuance l’entremet tout en prolongeant les notes de fruits secs des éclats de fruits secs. Sucrée mais modérément.

En quelques mots ? :
La dégustation débute par le nappage chocolat et le sabayon : les notes cacaotées du nappage l’emportent sur celles du sabayon qui, plus douces, viennent tempérer l’ensemble. Les deux textures sont bien ressenties également. Le cœur de crème brûlée apporte fraîcheur et notes vanillées. Sa texture se mêle à celle du sabayon. Le praliné, très sucré mangé seul, apporte ce qu’il faut de sucre à l’ensemble mais surtout des notes de fruits sec s torréfiés avec prédominance d’amande. Il permet d’apporter du croquant et du contraste de textures. Enfin, la dacquoise clôt la dégustation avec un mâche moelleuse. Des notes chocolatées et de fruits secs reviennent en bouche également.
Cet entremet  bénéficie d’un montage soigné. Le jeu de texture fonctionne bien et les saveurs se mêlent subtilement entre le chocolat, la vanille et les fruits secs. Chaque élément apporte quelque chose à l’entremet, rien n’est superflu et l’ensemble donne une dégustation des plus plaisante. Pas de fausse note pour cette Traviata donc.

4,5coeurs

 

 

 

 

 

 

 

La maison du chocolat / éclair chocolat - Miss Karu Little Sweets

Éclair chocolat : pâte à choux, crème pâtissière chocolat et fondant chocolat 
Aspect :
On remarque que la pâte à choux est bien dorée et présente une cuisson homogène et une couleur uniforme. Elle n’est pas croquante mais reste ferme sous le couteau ne s’effondre pas. Elle n’est pas non plus détrempée par la crème qui garnit l’éclair. Le fondant qui recouvre l’éclair est régulière et d’épaisseur uniforme. On constate qu’il est brillant et lisse sans aucune bulle. Une fois l’éclair coupé en deux, on découvre une généreuse quantité de crème pâtissière chocolat qui garnit l’éclair de bout en bout sans aucun vide.

La maison du chocolat / Découpe éclair chocolat - Miss Karu Little Sweets

Dégustation :
De francs arômes de beurre émanent de cet éclair. La pâte à choux est bien beurrée et non sucrée sans qu’on puisse y déceler une pointe de sel additionnel. On y retrouve un extérieur ferme mais non croquant car le montage n’est pas minute. La pâte à choux n’est pas ramollit ni détrempée par la crème qui la garnit ce qui est signe de fraicheur. On constate qu’elle est bien développée et moelleuse en son intérieur ce qui prouve que la cuisson a été bien menée. La crème pâtissière au chocolat évite le piège d’être trop dense et compacte. Tout à l’inverse, elle se révèle fondante, onctueuse, souple et crémeuse ; ainsi elle enrobe le palais. Les notes cacaotées sont franches seulement adoucit par la crème. On y ressent des typicités marquées. On remarque, dans un premier temps, une légère acidité et des notes fraîches. Il m’a ensuite sembler retrouver des notes de café. Elles  possèdent une très belle longueur en bouche. Le fondant chocolat s’apparente plus à une fine couche de ganache car il possède une texture souple, fondante en bouche voire presque crémeuse. Il n’est que très peu sucré et les notes cacaotées sont clairement prédominantes. Ces dernières sont douces et suaves avec, me semble-t-il de légères notes de fruits secs. En tout cas, elles présentent une belle longueur en bouche.

En quelques mots ? :
Le fondant et la crème se mêlent dans une texture très onctueuse et fondante. Côté typicités cacaotées, le fondant vient nuancer les notes fraîches et légèrement acidulées de la crème. Dans un second temps, les notes de café donnent de la profondeur à l’ensemble. La longueur en bouche du chocolat est assez incroyable. La pâte à choux, moelleuse, remplit son rôle en apportant mâche, texture et notes beurrées.
Cet éclair brille par ses typicités cacaotées marquées ainsi que par sa légèreté. Le plus agréable surprise vient du fondant qui se démarque clairement des fondants traditionnels souvent trop denses, collants, compacts et sucrés.
Cet éclair respecte les codes et est parfaitement réalisé. Il mérite bien son titre « d’étalon » en matière d’éclairs au chocolat.

4coeurs

 

 

 

 

 

 

 

La maison du chocolat / Assortiment pâtisseries - Miss Karu Little Sweets

Mon avis :
Les pâtisseries de La Maison du Chocolat bénéficient toutes d’un montage extrêmement soigné. On apprécie surtout le large panel de typicités cacaotées : je n’ai pas retrouvé deux fois les même dans les trois pâtisseries dégustées. Les textures sont toutes maîtrisées également.
La Traviata brille par son équilibre en termes de textures et de goûts et par son jeu de textures variées. L’éclair vaut lui aussi le détour et se présente indéniablement comme un modèle du genre. Une légère pointe de déception quant à la tarte au chocolat qui se laisse tout de même croquer sans rechigner.
Tous les amateurs de chocolat verront leurs papilles comblées par les pâtisseries du chef Nicolas Cloiseau et son équipe. Un incontournable pour les choco-addict (et les autres gourmets !)

 

 

 

 

Gamme de prix:
5,2 à 6,2€ pour une pâtisserie individuelle

Adresses :
http://www.lamaisonduchocolat.fr/fr/

225 rue du Faubourg Saint Honoré 75008 Paris     Tel : 01 42 27 39 44 (TEST)
8 bd de la Madeleine 75009 Paris     Tel : 01 47 42 86 52
120 avenue Victor Hugo 75116 Paris       Tel: 01 40 67 77 83
Du lundi au samedi : 10h-20h
Dimanche : 10h-13h

52 rue François 1er 75008 Paris        Tel: 01 47 23 38 25
19 rue de Sèvres  75006 Paris       Tel : 01 45 44 20 40
Du lundi au samedi : 10h-20

+ Printemps de la Mode (RDC), Printemps de la Maison (6ème étage) et Carrousel du Louvre

Avis final / Final opinion
Mon avis :Courez-y! / Coup de cœur

 

 

 

Diaporama gourmand :

La maison du chocolat / Tarte chocolat (2) - Miss Karu Little Sweets

La maison du chocolat / Tarte chocolat (3) - Miss Karu Little Sweets

La maison du chocolat / Tarte chocolat (4) - Miss Karu Little Sweets

La maison du chocolat / Traviata (2) - Miss Karu Little Sweets

La maison du chocolat / Traviata (3) - Miss Karu Little Sweets

La maison du chocolat / Découpe Traviata (2) - Miss Karu Little Sweets

La maison du chocolat / Eclair chocolat (2) - Miss Karu Little Sweets

La maison du chocolat / Eclair chocolat (3) - Miss Karu Little Sweets

La maison du chocolat / Eclair chocolat (4) - Miss Karu Little Sweets

La maison du chocolat / Assortiment pâtisseries (4) - Miss Karu Little Sweets

La maison du chocolat / Assortiment pâtisseries (3) - Miss Karu Little Sweets

Facebookgoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

4 réflexions au sujet de « Test: La maison du chocolat (pâtisseries) »

  • 15 septembre 2016 à 15:07
    Permalink

    C’est fou ça. Pour moi qui suis un amateur de tarte au chocolat je trouve que celle de la MdC que j’achète chaque semaine est la meilleure que j’ai jamais dégustée. Justement cette forme parallélépipédique de la pâte sablée (qui est juste hors norme) permet d’avoir une excellente mâche en bouche … presque comme si la ganache était là pour sublimer les notes de la pâte sablée. Pour moi cette tarte au chocolat est un vrai bonheur qu’il m’est impossible de reproduire chez moi. Bon et puis pour ma prochaine visite la semaine prochaine, je note la Traviata, jamais testée.

    Répondre
    • 15 septembre 2016 à 20:13
      Permalink

      Les goûts ne se commandent heureusement pas sinon la vie serait bien triste!
      Comme expliqué, je préfère lorsque le fond de tarte sert juste de base et ponctue la dégustation de ses notes croquantes et friables et laisse la part belle à la ganache. Cependant, cela n’enlève rien à sa réalisation et à ses qualités gustatives que j’ai soulignées!
      Si vous tester la Traviata n’hésitez pas à laisser votre impression sur cette symphonie de saveurs!!

      Répondre
  • 14 septembre 2016 à 14:23
    Permalink

    Un très belle article !
    Effectivement, il y a un déséquilibre entre la pâte sablée de la tarte au chocolat et la ganache.

    Par contre, pendant la période de la galette des rois, ils font une galette au chocolat avec une ganache au chocolat nazca du Pérou. C’est un délice … notes de fruits noir lové dans une pâte feuilletée croustillante.

    Il y a quelques années, Publié. P.Hermé à fait une galette des rois au chocolat avec une ganache au chocolat Pure Origine Venezuela Sur Del Lago.

    C’est un chocolat très racé et puissant, la ganache était très généreuse, tout simplement additictif. ..

    Et le feuilletage quand ont connais la spécificité de P.Hermé, un équilibre parfait entre le beurre, le sucre et la pointe de sel.
    Réalisé à l’eau minérale. Juste trop bon !

    Répondre
    • 14 septembre 2016 à 21:03
      Permalink

      Encore une fois, merci pour votre joli commentaire!

      Votre description des galettes me donne déjà envie d’y être! Je n’ai pas encore eu l’occasion de goûter ni l’une ni l’autre mais… sans doute l’année prochaine 😉 Une galette au chocolat sera un incontournable!
      Ayant vu de bien belles bûches défiler sur mon fil Instagram j’ai tout aussi hâte de découvrir le cru 2017 des galettes des rois!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *