Test : Bricoleurs de Douceurs (Marseille)

Test : Bricoleurs de Douceurs (Marseille)

S’échapper de Paris le temps de quelques jours… Fuir pour s’évader, fuir pour retrouver une franche amitié expatriée en terres du Sud, fuir pour flâner sur le vieux port et arpenter les rues étroites qui font le charme de la cité phocéenne.

Repos de l’esprit mais crocs aux aguets… impossible pour tout gourmand qui se respecte de ne pas faire escale chez Bricoleurs de Douceurs deuxième institution sucrée de la ville avec Sylvain Depuichaffray.

Il faut s’éloigner un peu du cœur pour découvrir un lieu de vie à la devanture discrète et sobre qui joue sur le code du noir et blanc. A l’intérieur, changement d’ambiance : murs blancs auquel répond un large pan vert canard orné du logo de la maison qui souligne l’imposante vitrine de gourmandises en bois clair. Un espace lumineux, décontracté et chaleureux où trois tables permettent (pour les plus chanceux, tout est histoire de timing) de déguster sur place.

Mais qui sont les artisans à l’origine de ces douceurs ? Les Bricoleurs se sont eux : Clément Higgins et sa compagne Aurélie Pauletto. Avec leur équipe, ils confectionnent des entremets aux esthétiques modernes et aux noms tantôt évocateurs tantôt facétieux et intrigants.
Jugez plutôt : Winnie Winnon, Marseille-Brest, Pablo Escobar, Mojito, Tout Doux Tout Choco ou bien encore Mini Mont…
Derrière ces intitulés aguicheurs, des grands classiques de la pâtisserie française twistés d’originalité ou des créations débridées. Lire la suite

Facebookgoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail