Test : BO&MIE – Boulangerie Créative

BO comme « beau et bon », MIE comme une des composantes essentielles de tous pains ou viennoiseries… les produits au cœur de la boutique. BO&MIE sonne comme Bohème comme l’état d’esprit qui anime l’équipe pour qui « la boulangerie doit rester ester artisanale et proche de ses clients. »

Lampes à filament suspendues, briques gris clair aux mur, haut comptoir et tables basses, casiers en bois on est à la fois dans le brut, le chic et le moderne. En résulte, une boutique chaleureuse et lumineuse qui met en valeurs les produits. Un lieu de vie dans lequel on a envie de rester plus qu’un instant.

Sous-titrée « boulangerie créative », mon regard de bec sucré se porte comme une évidence sur les viennoiseries qui sont toutes plus affriolantes les unes que les autres… Entre le chausson aux pommes à l’allure rustique, les petites briochettes et les incontournables croissants et petits pains au chocolat on ne sait plus où donner de la tête.

Mais, je m’en suis détournée pour les pâtisseries qui ne sont pas en reste. En vitrine, une gamme resserrée autour de 4 créations qui s’étoffe davantage en fin de semaine.
Des propositions dont l’esthétique sans esbroufe, moderne et soignée ne laisse pas indifférent.

 

 

 

NB : Pour chaque douceur testée j’écris 3 parties : la description de l’aspect, l’analyse approfondie de chaque composante et mon ressenti général.
Pour les pressés, les néophytes ou ceux qui veulent tout simplement connaître immédiatement le fin mot de l’histoire je vous conseille de prendre le temps d’admirer les photos puis de passer directement aux sections « En quelques mots » pour un résumé sur le dessert et « Mon avis » pour connaître ma conclusion générale sur l’enseigne.
Bonne lecture gourmande !

 

 

 

 

 

BO&MIE - Tarte citron (1) - (c)Miss Karu Little Sweets

Tarte citron BO&MIE : pâte sablée, crémeux citron, confit de citron frais et émulsion citron
A première vue :
On remarque que la pâte sablée présente une coloration brune (un peu poussée) uniforme et quelques irrégularités sur son pourtour sans que cela soit flagrant. Elle tranche avec l’immaculée émulsion qui est posé élégamment comme un palet micro alvéolé et mousseux. Il est orné de quelques points de nappage citron ainsi que de zestes de citron vert. A la découpe, on remarque à la fois son caractère friable et son fond parfaitement plat. On découvre alors un crémeux citron à l’aspect lisse ainsi qu’un confit de citron frais juste glissé entre le crémeux et la base.

BO&MIE - Tarte citron (2) - (c)Miss Karu Little Sweets

Le cœur du sujet :
L’émulsion citron présente une texture riche de miro-alvéoles, terriblement mousseuse, aérienne et fondante. Comme des blancs en neige cuits avec un surplus de légèreté. On y ressent clairement la saveur du citron jaune très acidulée voire acide qui détonne et étonne au premier abord. Pas d’astringence mais nettement agrume. Le crémeux citron offre une texture beaucoup plus riche et onctueuse. Cette dernière emplit la bouche et laisse un léger voile sur la langue. Echo au beurre, le citron, un peu plus discret, vient équilibrer et contrebalancer le gras du beurre pour éviter l’écœurement. Que voilà venir la bonne idée, ce confit de citron frais ! Disposé en une très fine couche entre le crémeux et la pâte sucrée ce n’est pas pour autant qu’il faut passer outre. C’est une petite bombe fruitée, acide (mais sans astringence) et diablement énergique. Il se rapprocherait presque d’une compotée de citron jaune car on y ressent clairement les attributs du citron (aspérités contre le palais – peut-être de large zestes mixés). Enfin, la pâte sablée revêt un caractère bien friable, croquant et fondant. Nullement détrempée par le confit qui la recouvre, elle apporte mâche longue et contraste à l’ensemble. La cuisson, un peu poussée, permet de mettre en avant les notes fortement beurrées qu’elle délivre. A ne pas oublier non plus les points de nappage citron, certes plus sucrés mais avec, en fond, le goût de l’agrume et les zestes de citron vert.

En quelques mots :
Dès le premier effleurement, on entend un son de mousse, celui de l’émulsion qui fond en bouche. Sans alourdir l’ensemble, il apporte un premier choc citronné. Le crémeux enrobe, enveloppe de sa texture riche et onctueuse tout en restant relativement léger. Le citron y est plus discret mais, c’était sans compter sur le confit à l’origine de la seconde décharge acide et fruitée. La pâte sablée apporte la mâche nécessaire ainsi que des notes beurrées bien affirmées.
Une tarte citron de toute beauté comme on en voit peu : graphique, épurée et sobre. Séduite par l’émulsion, le malicieux confit mais surtout par le travail mené autour du citron. L’agrume révèle ses saveurs franches, dynamique, fraîches et acides mais sans astringences. Là encore, c’est la variation d’intensités qui permet l’équilibre et le plaisir de la dégustation.
Une tartelette fraîche, légère, fruite et incontestablement gourmande.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BO&MIE - Eclair Touchoko (1) - (c)Miss Karu Little Sweets

Éclair Touchoko : pâte à choux cacao, craquelin, plaquette de chocolat noir Inaya 65%, crémeux chocolat noir Inaya 65%
A première vue :
100% cacaotée et tout de noir vêtu, voici un éclair de caractère. Pâte à choux chocolatée se révèle bien développée et bénéficie d’une cuisson homogène. Le craquelin qui recouvre sa partie haute est d’une couleur légèrement plus claire. Enfin, une et fine et délicate plaquette de chocolat décorée de sillons entrelacés de nappage chocolat remplace le traditionnel fondant. A la découpe, la pâte à choux ne s’affaisse pas et n’est pas non plus cassante. Elle renferme un crémeux à l’aspect lisse et qui semble tout à fait onctueux. Il emplit bien toute la longueur de l’éclair sans vide ni bulle.

BO&MIE - Eclair Touchoko (2) - (c)Miss Karu Little Sweets

Le cœur du sujet :
La pâte à choux n’est ni molle (ou détrempée) ni sèche mais très justement ferme sur son pourtour et moelleuse à cœur. Elle fait valoir des arômes beurrés teintés de notes de cacao au second plan, le tout agrémenté d’une touche de sel. Le craquelin qui recouvre sa partie haute apporte des notes croustillantes et plus sucrées sans que cela dérange car le reste du tableau ne l’est que peu. L’ensemble apporte une mâche longue et bi-textures qui réjouit les papilles tout en allongeant les goûts. Le crémeux chocolat Inaya présente une belle texture lisse, soyeuse et délicate qui emplit la bouche. Les typicités de cacao alliées à la crème composent une harmonie plutôt douce et fraîche qui offre un beau contraste en regard du beurre de la pâte à choux et contribue à rendre l’ensemble léger et gourmand. On ne peut, enfin, qu’admirer leur longueur en bouche. Enfin, la fine plaquette de chocolat Inaya rompt nettement dès qu’on la frôle. Elle fond rapidement délivrant des notes pures de chocolat aux nuances plus âpres et corsées que le crémeux mais tout aussi longues en bouche. Elle remplace avantageusement le traditionnel fondant, souvent bien trop sucré.

En quelques mots :
La feuille de chocolat rompt nettement, le crémeux emplit la bouche d’une texture onctueuse et soyeuse et le duo pâte à choux/craquelin apporte de la mâche moelleuse et croustillante. Les différentes intensités de chocolat : profond dans la plaquette, plus douce dans le crémeux et affirmée dans la pâte à choux contribuent au plaisir de la dégustation. Le sucre justement dosé permet de mettre en avant le cacao et la pointe de sel d’allonger les notes chocolatées.
Un éclair se croque à pleines dents. Et là, chaque bouchée est un plaisir renouvelé. Un éclair tout chocolat qui joue sur les textures variées et équilibrées ainsi que sur les intensités de cacao. Mention pour la plaquette de chocolat qui permet d’éviter le sucre du fondant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BO&MIE - Royal Chocolat Noisette (1) - (c)Miss Karu Little Sweets

Royal chocolat noisette : Nappage, Mousse chocolat Tanzanie, biscuit chocolat, ganache chocolat Tanzanie, praliné noisette et noisettes torréfiées
A première vue :
Un entremets à la coupe franche qui se profile en rectangle. Une succession de couches aux teintes oscillant entre le chocolat noir et le chocolat au lait. On trouve une enveloppe de nappage chocolat assez épaisse qui recouvre à la fois les extrémités et le sommet du dessert. Vient ensuite, une mousse au chocolat noir Tanzanie, un biscuit au chocolat, une ganache chocolat et, enfin, un praliné noisette dans lequel on peut voir des éclats de noisettes torréfiées. Notons le soin apporté au montage pour que chaque composante soit parallèle avec les autres et que l’épaisseur de chacune ne subisse que peu de variation d’une extrémité à l’autre.

BO&MIE - Royal Chocolat Noisette (2) - (c)Miss Karu Little Sweets

Le cœur du sujet :
Le nappage qui recouvre l’entremets est bien lisse, brillant, sans bulle. Epais et fondant, il ferait presque penser à une ganache. On y retrouve un côté sucré évident mais également des notes de praliné noisette. La mousse chocolat qu’il recouvre est richement foisonnée mais revêt une texture assez dense quoique très fondante en bouche. On y retrouve un beau côté lacté qui adoucit un chocolat aux notes relativement tendres. Vient ensuite, un biscuit chocolat qui présente une texture à la fois dense, moelleuse et légère. Je pense, sans l’affirmer à 100%, qu’il s’agit d’un biscuit sans farine. Il est judicieusement placé au centre de la propostion apportant une mâche intermédiaire. On y retrouve de fortes notes cacaotées et il est, de plus, très peu sucré. La ganache chocolat présente une texture dense, riche et fondante en bouche. Les typicités de cacao ressenties sont franches, profondes, légèrement amères et acidulées. Elles présentent, de plus, une belle longueur en bouche. Enfin, le praliné qui compose la base est furieusement croustillant grâce aux éclats de crêpes dentelles dont il est composé. Plus sucré que le reste de la composition, il n’en reste pas moins que le chocolat et la noisette sont clairement identifiés. Les éclats de noisettes torréfiées contribuent également à renforcer la saveur du fruit sec tout en apportant une mâche croquante. Si bien que l’on se retrouve avec une base à mâche longue et bi-textures idéale pour équilibrer le tout.

En quelques mots :
Le crémeux et l’onctuosité de la mousse et de la ganache composent la première partie chocolatée. Elle se poursuit par le biscuit chocolat moelleux et très intense en cacao à la mâche prononcée. Vient ensuite, la partie plus douce, axée sur la noisette. Le praliné croustille intensément et les éclats de noisettes contribuent à allonger le temps de mâche et à rehausser la saveur du fruit sec.
Un beau duo choco-noisette plein de saveurs. On regrettera juste que la mâche prenne un peu le dessus sur les textures plus souples ce qui alourdit et déséquilibre un peu l’ensemble.

 

 

 

 

 

 

 

Mon avis :
Une très belle adresse à l’origine d’une savoureuse dégustation. Bien que la plupart des créations s’articulent autour du chocolat, les frugivores seront trouver douceurs à se mettre sous la dent grâce à la tarte citron qui a su surprendre et séduire mes papilles. On apprécie les esthétiques sobres et raffinées dont les composantes apportent une plus-value à la dégustation et sonnent comme un rappel des ingrédients principaux. Les goûts sont là, francs et puissants, tout comme les textures qui varient et s’équilibrent.
Tout est réuni pour passer un agréable moment gourmand sans y laisser son compte en banque puisque qu’aucune création ne passe la barre des 5€.
Pas en photos ici, mais testés et approuvés. 1)  Le chausson aux pommes à la forme carrée et à l’aspect rustique avec ses grains de sucre cassonade. Une feuilletage magnifique à la fois léger, croustillant et fondant et une compote de pomme généreuse avec des morceaux de pommes. un délice ! 2) le pain au cacao intense en cacao avec une extra-dose grâce aux shunts qu’il contient. Quand on sait que le pain est déjà une gourmandise à part entière on passe ici à un tout autre niveau.
Love Mie Tender !

Mon avis : On adore ! / Courez-y !

 

 

 

 

Prix :
Entre 3,3 et 4,9€ pour une pâtisserie individuelle
Entre 1,2 et 2€ pour les viennoiseries et petits gâteaux

Adresse :
18 rue de Turbigo 75002 Paris    Tel : 06 27 57 41 50
Du mardi au samedi : 7h30 – 20h
Dimanche : 8h-16h
https://www.facebook.com/boetmie/

Facebookgoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

2 réflexions au sujet de « Test : BO&MIE – Boulangerie Créative »

  • 28 décembre 2017 à 15:42
    Permalink

    Il n’y avait pas le chausson poire/passion quand tu y es allée ?
    Je n’ai pris qu’une viennoiserie pour le moment. J’y retourne début janvier pour les gâteaux…

    Répondre
    • 29 décembre 2017 à 10:41
      Permalink

      Un chausson poire/passion ??!! Non, il n’y était pas sinon il aurait tout de suite terminé dans le panier. L’association me semble à la fois judicieuse et audacieuse lorsque qu’on sait à quel point la poire est douce et « timide » par rapport au fruit de la passion. C’est celui-ci que tu as goûté ?
      Je pense que tu ne seras pas déçu par leurs créations, tu me (nous) diras.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *